Interview Morandini- EUROPE 1

Publié le par laurent cabrol

En 1988, Laurent Cabrol, le journaliste spécialiste de la météo bien connu d'Europe1, dénonçait au diapason de ses confrères, des médias, de la classe scientifique et politique le réchauffement de la planète et ses dangers. Mais depuis, le système de culpabilisation systématique du citoyen l'a interpellé.

Il s'est ainsi mis à compulser tous les ouvrages sur le sujet. Une enquête de trois ans qui lui fait dire aujourd'hui que le réchauffement climatique du moment n'est sans doute qu'une étape dans l'Histoire climatique de la planète. A l'ère des bâtisseurs de cathédrales, la température sous le globe était bien plus élevée qu'aujourd'hui. Au XVIIe siècle, on crevait de froid en France, cite-t-il à l'appui de sa théorie.

Seule certitude: le climat est plus que capricieux. Et Laurent Cabrol de s'insurger contre la pensée unique diffusée par les écologistes et l'absence de contre-enquête de la part de ses confrères journalistes.

"Et si la terre s'en sortait toute seule ?" de Laurent Cabrol- Editions du Cherche-Midi.

De Ariane Schwab (Europe1.fr)

http://www.europe1.fr/informations/articles/1341954/quand-laurent-cabrol-s-interroge-sur-le-rechauffement.html

Commenter cet article

baudouin laurent 08/09/2008 09:31

bonjour monsieur CabrolEvidement le sujet climtique du réchauffement ou non est extremement complexe, j'en suis certain. Pouvons nous vraiment maitre dans la balance l'ensemble des évènement "normaux" ou pas? pouvons nous estimer l'ensemble du déséquilibre que l'on a pu faire en vidant le petrole ,le gaz du sous sol. Meme si la mer est une formidable pompe a carbone. Est ce que l'on peut remplacer notre sang par un autre liquide et èsperer que tout ira pour le mieux??Je suis persuadé que la terre s'en sortira mais sans nous bien évidement, enfin je veux dire que pour elle on représente quand meme un genre de "virus" donc sa réaction sera normale (celle d'un malade qui combat sa maladie) .Nous ne pourrons faire qu'une chose : c'est observer les changements meme ci ceux ci nous parraissent rapides ,énormes et brutaux. A l'échelle de la terre il ne sont que frémissement.Est- il juste de faire tout ces efforts en france comme il est dit que la chine "brule "sans compter ? Ne dépensent t'on pas plus d'énergie a essaier d'en éconnomiser??laurent baudouin 

vincent 11/08/2008 20:05

Desolé c'est en Anglais. Article daté d'hier, dans le grand quotidien britanique The Guardian.http://www.guardian.co.uk/environment/2008/aug/10/climatechange.arcticLaurent Cabrol a raison quand il dit qu'il y a des incertitudes sur l'ampleur du rechauffement climatique. Ce dont les scientifiques sont en train de se rendre compte, c'est que leur principale erreur a ete de ne pas parvenir a anticiper la vitesse de ce rechauffement. Toutes les dernieres mesures indiquent un rechauffement plus rapide que celui prevu par les pires des scenarios du dernier rapport du GIEC (publie en 2007 mais s'arretant aux resultats de 2005). Certains diront que c'est alarmiste. Ce sont malheureusement des faits et vous conviendrez qu'il est inutile de debattre sur des faits. Debattons sur les solutions maintenant!

DAVOISNE 03/07/2008 16:52

Enfin une bouffée d'air frais dans ce débat, je suis bien d'accord avec Laurent Cabrol, il faut arrêter de culpabiliser les français et les terriens en général, la terre n'a pas besoin de nous et nos turpitudes pour vivre sa vie toute seule et elle l'a déjà fait bien avant que nous ayons une industrie et nos voitures. derrière notre culpabilisation bien orchestrée il y a du pognon et même beaucoup, d'ailleurs ça commence en France, on se sert du truc pour annualiser le malus auto (mais on annualise pas le bonus cherchez l'erreur bande de naïfs).

Mitch 14/05/2008 16:46

Pourquoi les défenseurs de la pensée unique, qui tapent avec acharnement sur Laurent Cabrol, qui lui soulève enfin les vrais questions, ne parlent t'il pas du refroidissement des années 1950/1980 (en gros) qui a provoqué une crue glaciaire très importante dans le massif Alpin. (Voir mon site).
Le CO²aurait il fait une pause d'une trentaine d'années en plein essor économique, et avec assez peu de lutte contre la pollution ? La cause de ces fluctuations n'est elle aussi dans des cycles naturels plus puissants que les causes antrophiques ?
Pourquoi fait on de la rétention d'information ? On nous dit que chaque année le réchauffement global augmente, alors que c'est inexact. Consultez donc les courbes se rapportant à cela.

http://img176.imageshack.us/img176/1097/graphtoc9.jpg
http://img153.imageshack.us/img153/4754/000afs0.jpg 

Depuis plusieurs années l'augmentation globale de température est stoppée, maximum des 50 dernières année en 1998, et la courbe a même commencé à redescendre régulièrement. Pourquoi ? Les cycles solaires que les tenants de la pensée unique veulent ignorer.
Pourquoi ces sujets sont reconnus et abordés dans les plus grands pays du globe, et pas en France ?
Ces fluctuations sont provoquées par les cycles solaires, et pas seulement les longs cycles de Milankovitch. Connaissez vous les minimum de Dalton et de Maunder ? Et le minimum solaire actuel, regardez le cycle 23 et le cycle 24 dont tous les sites spécialisés parlent. Facile de les trouver sur le Net.
Merci cher Laurent Cabrol, grâce à vous le débat va enfin ouvrir les esprits de nos concitoyens, qui n'entendent à longueur d'année que ce bourrage de crâne, qu'aucun journaliste n'a le courage de dénoncer.

Jacques PERIO 07/05/2008 10:48

J'ai lu avec attention votre petit livre. Je me permets une première remarque : vous affirmez que le réchauffement est une réalité. C'est une affirmation non fondée : nous n'avons pas actuellement assez de recul dans le temps pour noter un éventuel réchauffement. La mesure des températures n'est coordonnée que depuis 1950. Il n'existe aucune mesure fiable des températures sur les océans. Il est possible que la température s réchauffe, mais nous ne pouvons le savoir. Imputer un possible réchauffement à l'effet de serre est ridicule : une sere ne "réchauffe pas" mais atténue le refroidissement. Je suis atterré par l'ignorance des pseudos scientifiques. Tout gaz possède une longueur d'onde spécifique en dehors de laquelle il ne peut ni émettre ni absorber de rayonnement. Le CO² se situe vers 14 - 15 µ qui ne représente que 18 % de l'émissivité terrestre. Dans le même ordre d'idée, il faut savoir que l'oygène et l'azote, qui composent 99%¨de l'atmosphère ont totalement transparents au rayonnement infrarouge terrestre. Ce qui est réchauffé, ce n'est pas l'atmosphère, mais le thermomètre : on ne mesure pas la température DE l'atmosphère, mais la température DANS latmosphère.