Valeurs Actuelles

Publié le par laurent cabrol

Ecologiquement incorrect

Vladimir de Gmeline, le 25-04-2008
La Terre se réchauffe ou se refroidit… sans notre aide. C’est la théorie du livre choc de Laurent Cabrol qui s’élève, arguments scientifiques à l’appui, contre le bien-pensant écolo. Extraits.

Halte aux idées reçues ! Laurent Cabrol, spécialiste de la météo à Europe 1, s’élève dans son livre contre la culpabilisation des Français autour du réchauffement climatique.Publié aux éditions du Cherche-Midi, Et si la Terre s’en sortait toute seule, présente, sans jargon universitaire, les problèmes liés au climat, et lève le voile sur les immenses vides scientifiques dans notre connaissance du sujet.

Surtout,Laurent Cabrol refuse d’imputer la faute entière à l’humanité, et rappelle justement les périodes de réchauffement et de glaciation qui ont accompagné notre civilisation depuis le Moyen Âge. Il évoque les deux millions de Français morts de froid sous le règne de Louis XIV, la Seine et la Loire gelées. Il raconte l’optimum médiéval, réchauffement climatique entre 900 et 1300, qui voit les Vikings s’installer au Pays vert (le Groenland). Il dénonce la partialité de la presse et des “spécialistes”, réunis autour d’un consensus de culpabilisation de l’homme. Et pose la question : “Et si la terre était capable de créer ellemême ses défenses naturelles contre les agressions, comme l’homme combat ses maladies ?” 

La pensée unique verte

“André Malraux disait que le XXIe siècle serait celui de la spiritualité. Nous pouvons parier aujourd’hui qu’il sera aussi celui de l’écologie. […] On cherche à nous faire croire que nous sommes les grands fautifs du réchauffement. Or,nous émettons,nous,Français, 2 à 3 % seulement du total des émissions de gaz à effet de serre de la planète. Nous devons ces performances à nos centrales nucléaires qui nous donnent de l’électricité propre pendant que les Chinois mettent en service une centrale à charbon toutes les semaines. […] À l’échelle de l’atmosphère, nos rejets sont insignifiants. En réduisant de 10 kilomètres/heure notre vitesse sur les autoroutes,nous économiserions en un an ce que les Chinois consomment en trois heures.

[…] Actuellement dans le collimateur de nos dirigeants et des écolos : la voiture. Parce que, à leurs yeux, les Français ont un gros défaut, ils aiment leur auto.Les habitants des villes moyennes et du monde rural , eux, ne considèrent pas leurs voitures comme un luxe mais comme une nécessité vitale. Et ceux qui résident en banlieue ou en zone périurbaine savent qu’elle est indispensable. Économiser de l’énergie est salutaire, surtout au prix de l’essence, mais cessons de nous dire que l’on sauve la planète en prenant son vélo.

[…] Je cherche les radios ou les télés qui émettent, ne serait-ce que quelques secondes, des réserves sur les infos qu’elles donnent à propos du réchauffement. Sur ce sujet, aussi aléatoire, imprécis, incertain, balbutiant et grave à la fois, où est l’esprit critique ? Si nous pensons tous la même chose, c’est que nous ne pensons plus rien…”

Une science inexacte

“L’océan est bel et bien le carburant de l’atmosphère. Son rôle est essentiel dans le fonctionnement du climat et, cependant, notre connaissance de cette machine thermique est encore balbutiante. Nous tenons là une clé magique pour comprendre le temps, et nous en savons tellement peu sur le sujet…

[…] Est-ce que le climat qui est le nôtre aujourd’hui a été déterminé, il y a quelques siècles, dans un autre coin du globe ? C’est fort probable. Mais alors,pourquoi les océans ne seraient-ils pas aussi responsables de l’élévation des températures ? Ils libéreraient dans l’atmosphère une chaleur accumulée il y a bien longtemps, provoquant le réchauffement de la mer et de la planète.

Autre réflexion : l’inertie thermique de l’eau est telle que, depuis soixantedix ans, les océans se réchauffent plus lentement que l’atmosphère. En ce moment, ils accumulent et stockent une énergie calorifique colossale et ils vont un jour la libérer, quoi que nous fassions… Tous nos efforts pour rééquilibrer les températures seraient donc vains.

Ce qui tendrait à prouver que nous sommes étrangers à ce qui nous arrive. C’est la faute à Louis XIII, il a régné sous un siècle de douceur. Boutade de climatologue ! En réalité nous n’en savons rien. Seule certitude : la mer se réchauffe…"

La Terre, un être vivant

"On a vu que l’océan ressemblait à un tapis roulant et que les eaux de surface plongeaient dans les abysses en se refroidissant. Ce plongeon entraîne avec lui une partie du gaz carbonique qui s’est dissous dans l’eau et va le reléguer au fond des mers pendant mille ans.[…]Mais il existe une autre pompe à carbone. Celle-là est biologique. Elle est actionnée par deux stars des surfaces océanes, deux bactéries au nom barbare : Prochlorococcus et Synechococcus.Elles existent par milliards dans les eaux de surface des mers.Ces bactéries vivent grâce à la combinaison de la lumière et du gaz carbonique qu’elles avalent.

[…] Serait-il idiot de suggérer qu’elles puissent devenir de grosses dévoreuses de carbone ? Idiot d’imaginer qu’elles puissent se réactiver ou même que nous les multipliions ? Serait-il idiot d’imaginer que le globe, organisme vivant, crée en son sein des cellules avaleuses de CO2 comme notre organisme crée des anticorps pour lutter contre les maladies ?"

Les leçons de l’Histoire

"Depuis vingt ans, j’observe jour après jour les cycles des saisons à travers mes bulletins météo. Récemment, j’ai pu noter l’évolution vers le haut des températures de la nuit, l’absence de neige dans les villes, les caprices des anticyclones, qui peuvent s’installer un mois durant et nous quitter deux ou trois mois, un phénomène récent et spectaculaire… Je note également que nous battons des records, en général de douceur, mais je n’exclus pas à l’avenir des coups de froid extrême.

Ces à-coups, ces variations brutales, sont imputables au réchauffement climatique, nous disent les experts. Et cependant ils ont toujours existé. L’histoire de la climatologie en est truffée. […] Entre 1300 et 1550, d’année en année, le climat a sautillé d’excès en excès sans s’inscrire dans une tendance particulière. En prenant tout le recul de l’historien, ces brusques variations s’annulent et fournissent une courbe assez stable. Dès que l’on prend un peu de hauteur, les moyennes s’aplatissent comme pour nous montrer que, en annonçant l’apocalypse à la vue des trente dernières années, nous réagissions le nez dans le guidon et qu’il peut encore se passer bien des choses en matière climatique dans les décennies qui viennent.”

Et si la Terre s’en sortait toute seule ? de Laurent Cabrol, Le Cherche-Midi, 142 pages, 10 euros.

Commenter cet article

LieRrE 25/08/2008 14:53

Bonjour Monsieur Cabrol,Travaillant pour le site communautaire Aujourd'hui Demain en tant que chroniqueur de livres qui dérangent, je me suis permis de réaliser un compte-rendu de votre oeuvre qui risque de beaucoup vous intéresser:www.myspace.com/terremerespaceCe compte-rendu est visible depuis un moment, mais votre livre soulève une telle interrogation que nous l'avons gardé en homepage afin de lui faire honneur comme il se doit. Par ailleurs, j'en profite pour vous signaler que si vous étiez disponible pour une interview par e-mail, de vive voix au téléphone ou en entretien filmé pour notre site, ce serait avec une grande joie. Il y a en effet certains petits détails sur lesquels nous ne sommes pas tout à fait d'accord, et j'aimerais beaucoup en débattre avec vous.Bien à vous cher ami,En vous souhaitant de tout coeur qu'M6 vous contacte afin de vous offrir le poste de présentateur vedette dans son émission de téléachat.LieRrERendez-vous donc sur www.myspace.com/terremerespace

richard 26/06/2008 15:44

Le probleme de nos sociétés actuelles n'est pas une soi disante pensée unique qui voudrait que nous renoncions à notre mode de vie au motif qu'il serait dommageable pour la planete.Le modele dominant est le modele qui veut que l'économie passe en premier, le confort du consommateur en second et que tout le reste passe derriere: on peut se bercer d'illusion en pensant que l'effondrement de la diversité biologique, l'augmentation du niveau de pollution dans nos villes, les allergies de nos enfants dans les campagnes, que la progression du desert ne resultent pas de l'activite humaine.Admettons meme que ce soit vrai (ce qui est indefendable).Que doit-on faire ?Rester les bras croisés  ?Ou bien prendre en main notre destin et controler notre avenir ?Les babyboomers sont des enfants gatés qui ont géré de facon inconsequente l'heritage qu'ils leguent a nos enfants.Il est d'ailleurs interessant de voir que les propos de Laurent Cabrol n'ont pas du tout d'echo chez les moins de 40 ans. La seule population a y croire est composée de gens de plus de 40 ans, qui refusent d'imaginer que leur mode de vie puisse etre remis en question au nom du long terme. Ils ont connu la croissance, ils seront la seule generation en France a n'avoir jamais connu de guerre, ils ont achete leur maison avec un emprunt sur 10 ans et beneficieront d'une retraite longue et bien payee.Pour nous les suivants, tout va etre plus dur: nous devrons payer leur retraite, reparer les degats causes a la nature, cotiser plus longtemps, vivre avec une croissance molle et un chomage endemique.Et pourtant que font les baby boomers lorsqu'ils ont une fissure dans le mur de votre maison ?Est-ce qu'ils ferment les yeux en esperant que la maison va se reparer toute seule ? Ou realisent-ils une analyse afin de savoir ce qu'ils peuvent faire pour empecher la fissure de s'aggrandir ?Cherz baby boomers qui pensez que le monde va se soigner tout seul, pensez un peu aux generations suivantes: la mienne s'en tirera a peu pres. Mais pour mes enfants, ce sera beaucoup plus difficile. Merci de penser a eux.

Dubosc 24/06/2008 12:23

Monsieur Cabrol, vous écrivez "Je réfute simplement que l’on accuse l’homme de tous les maux... Il est malhonnête de culpabiliser les habitants de notre pays".Ah bon, les milliers de climatologues du GIEC sont donc malhonnêtes ? Leur conclusion est pourtant sans ambiguité : l'homme EST le principal responsable du changement climatique. Etes-vous mieux informé que l'ensemble de la communtauté scientifique mondiale ?

VINCENT 24/06/2008 00:46

bravo et merci M. Cabrolpour un "animateur tv" et présentateur météo, vous êtes beaucoup plus brillant  que Nicolas Hulot et Hubert Reeves (qui tombent de leurs piédestal   à mes yeux, je soutiens poutant leurs positions concernant la protection de la biodiversité et les ressources en eau) j'aime ma planète et je veux résister contre la nouvelle féodalité mondialiste qui affame l'humanité et finance les guerres à son profit... vous voyezz de qui je veux parler? des vrais terroristes ...l'écologie doit rester une SCIENCE, pas une religion... il faut admettre que nous ne savons (presque) rien, tout homo sapiens que nous sommes... et vu le niveau scientifique de nos con-citoyens, pas étonnant qu'Al Gore arrive à nous faire passer des vessies pour des lanternes ! Pour son plus grand intêret financier (spéculation sur le carbone, on nous fait payer l'air que l'on respire!, après l'énergie et l'eau ) et les lobbies énergétiques, notamment nucléaire, tellement propre il est vrai, et paradoxalement pétroliers (et oui, on peut justifier la hausse du prix du pétrole et de nouvelles "écotaxes" en culpabilisant le clampin qui doit prendre sa bagnole tous les jours pour aller bosser, c'est bon pour la planète  c'est Sarko qui m'la dit, sinon le grand méchant effet de serre va tous nous faire crever ) réfléchissez, lisez, reprenez vos cours de physique chimie biologie à la base et essayez de suivre le débat scientifique... surtout, pensez par vous même ! Aujourd'hui,tout "écolo" que je suis, et animateur naturaliste, je suis persuadé que le CO2 anthropique joue pour "peanuts" dans le climat. les arguments de certains climatologues, géologues, physiciens, astronomes, économistes... tous "hérétiques" du climat ont fini par me convaincre. oui, c'est bien le SOLEIL, notre étoile, et sur terre, le cycle de l'eau (nuages et masses océaniques, courants atmosphériques) qui sont les vrais moteurs du climat... le climat change, il a toujours changé. Au crétacé (les dinosaures), on pense qu'il n'y avait pas de calotte glaciaire du tout ;  il y a 20000 ans, nos ancêtres chassaient les rennes dans la toundra glacée de l'actuel région parisienne ; au moyen age, on cultivait de la vigne dans le sud de l'angleterre et les vickings se sont installés au groenland ("pays vert")pendant plusieurs générations; au 18 eme (sous le règne de Louis 14), on faisait du patin à glace sur la Seine en hiver et surtout on crevait de faim et de froid... un réchauffement mesuré d'à peine 1 °C a été mesuré depuis un demi siècle, mais un nouvel age glaciaire pourrait pointer son nez dans 50 ans.... qui sait? c'est pas en Gaïa qu'il faut croire, c'est à la plus vieille divinité de tous les temps : le Soleil !alors, si vous croyez que ;_ le co2 est un terrible gaz polluant - l'"effet de serre" est une réalité scientifiquement prouvée et mesurée- les modèles de simulation par ordinateur pondus par le GIEC sont fiables_ seulement la Terre se réchauffe dans le système solaire depuis quelques 40 ansVOUS AVEZ TORT !cherchez sur Internet les arguments de Marcel Leroux, Claude Allègre, Jean Martin, physicien du CNRS à la retraite (excellent site ; "pensée unique pour les scientifiques") et  plein d'autres..., allez sur "CLimat septique", cherchez une vidéo qui s'appelle "l'arnaque du réchauffement climatique"... et au passage, reseignez vous sur les possibilités des "armes climatiques" et de HAARP chez JP Petit (physicien des plasmas)Vous comprendrez que les médias nous manipulent, par complicité, ou par imcompétence... la culpabilisation est effective mais le CO2, (ça n'empêche pas de protéger la nature et de faire des économies d'eau et d'énergie, personnellement, je chie dans de la sciure et je trie mes déchets depuis 15 ans, et je suis un militant de la cause de l'animal sauvage (témoin, mon blog "vincentchezlesblaireaux") Mais la conscience écologique a bon dos, c'est un business, honteux. car tous ce que les multinationales touchent, c'est pour le profit d'une élite réveillez vous !allez, je cours acheter  le livre de Laurent Cabrolqui a courageusement jeté un pavé dans la mare merci encore, Monsieur météo !

Annie 20/06/2008 11:12

Bonjour Mr, Je suis désolée mais je trouve vos propos honteux sur l'environnement.Oser dire qu'après tout on n'a rien à faire, on n'est pas responsable du réchauffement et quand bien même, la planète n'a pas besoin de nous pour corriger nos erreur, c'est tout simplement de l'irresponsabilité.Evidemment qu'il faut promouvoir au maximum le développement durable ! Et oui oui oui il faut marteler cette idée, oui moi ça me plait d'entendre partout qu'il faut trier ses déchets, prendre des douches et pas des bains, baisser le chauffage à 19°C, acheter une voiture qui pollue mois et s'en servir le moins possible OUI à 100% car il est grand temps de s'y mettre et ce n'est qu'en en parlant sans cesse qu'on y arrivera.Croyez-vous que la Terre ait une solution qd à la fonte des glaciers qui adoucit l'eau des océans et qui freine les grands courants qui régulent le climat, à commencer par le gulf stream ? Et l'extinction des espèces, elles vont ressuciter ? Et la déforestation, les arbres repousseront tous seuls peut-être ? Vous n'avez pas à être fier de votre propos, vous avez tort.